L’AÏD EL ADH’HA

Publié le par Ecole El-Calame مدرسـة القلــم

L’AÏD EL ADH’HA

Le sacrifice d’Ismaël dans le Coran (sourate 37)

 

Abraham, inspiré par Dieu, décida de séparer ses deux femmes Sara et Agar dont les disputes envenimaient ses vieux jours. Abraham se dirigea vers le désert de la péninsule arabique. Quand Abraham revint sur les lieux où il avait laissé son épouse Agar et son fils Ismaïl, Dieu lui fit traverser une pénible épreuve :

 

" Lorsque celui-ci (Ismaïl) fut en âge d'accompagner son père, celui-ci dit :

O mon fils! Je me suis vu moi-même en songe, et je t'immolais; qu'en penses-tu?

O mon père! Fais ce qui t'est ordonné. Tu me trouveras patient, si Dieu le veut!

 

Après que tous deux se furent soumis, et qu'Abraham eut jeté son fils, le front à terre, nous lui criâmes : "O Abraham! Tu as cru en cette vision et tu l'as réalisée; c'est ainsi que nous récompensons ceux qui font le bien : voilà l'épreuve concluante". Nous avons racheté son fils par un sacrifice solennel" Sourate XXXVII, versets 102 à 107

 

Au moment de la concrétisation du commandement divin, un bélier fut substitué à l'enfant sur le point d'être sacrifié. Des années plus tard, Abraham édifia le sanctuaire de la Kaaba, la "Maison sacrée", sur l'emplacement indiqué par Dieu : " Nous avons établi pour Abraham, l'emplacement de la Maison" Sourate XXII, verset 26. Le sanctuaire achevé, le père des croyants (Abraham) pria Dieu de lui apprendre les rites à observer. Dieu chargea l'Archange Gabriel d'enseigner à Abraham les modalités du pèlerinage que les païens, au fil des âges, altéreront mais que le prophète Mohamed (SS) rétablira selon les normes prescrites.

 

Le hadj (pèlerinage) fut ainsi institué en ce lieu purifié vers lequel les musulmans s’orientent au moment de la prière et où ils se rendent annuellement pour accomplir pieusement le cinquième pilier de l'Islam :"Nous avons fait de Maison un lieu où l'on revient souvent un asile pour les hommes. Prenez donc la station d'Abraham et Ismaël : Purifiez ma maison pour ceux qui accomplissent les circuits; pour ceux qui s'y retirent pieusement; pour ceux qui s'inclinent et se prosternent" Sourate II, verset 125

 

Aid El-Adh'ha est la fête qui correspond au jour de la prière du pèlerinage : elle est la fête du sacrifice, par lequel le croyant manifeste sa soumission à Dieu Tout Puissant, Tout Miséricordieux. Le choix de la bête à sacrifier est très important, parce qu’il faut choisir la plus belle bête à offrir en sacrifice à Dieu. Ce sacrifice n’est pas obligatoire pour ceux qui ne disposent pas de moyens. Elle est appelée la grande fête (Aïd El kébir) et elle est célébrée 70 jours après l’Aïd El Fitr, (appelée aussi la petite fête), la fête de la rupture du jeûne. Elle commémore l’absolue soumission d’Abraham à Dieu. De ce fait, Abraham occupe une place prépondérante dans la religion musulmane, par sa croyance en un Dieu Unique, et la force de sa foi. Il est considéré comme l’!»ami de Dieu!». Cette fête est pour le musulman!:

 

• Un moment de prière de toute la communauté réunie, si possible en un même lieu mais aussi d’invocations tout au long des trois jours que la fête dure.

• Un moment de réjouissance, où la famille et les amis se retrouvent, les enfants et parents se vêtissent d’habits neufs et les cadeaux sont offerts aux enfants.

• Un moment de partage, la bête sacrifiée est partagée par le chef de famille en trois parties, l’une pour sa famille, une deuxième partie pour les démunis, et la troisième partie pour les amis et les voisins.

Publié dans Islam-Coran

Commenter cet article